Les 10 questions qu’il faut se poser après l’élimination du candidat LR/UDI à la présidentielle 2017 !

Les 10 questions qu’il faut se poser après l’élimination du candidat LR/UDI à la présidentielle 2017 !

Par : -

Les 10 questions qu’il faut se poser après l’élimination du candidat LR/UDI à la présidentielle 2017 !

Les 10 questions qu’il faut se poser après l’élimination du candidat LR/UDI à la présidentielle 2017 !

M. François Fillon, le candidat des partis Les Républicains et UDI, est éliminé de la course à la présidentielle 2017 en France.

Faut-il s’en réjouir ou s’en attrister ?

La réponse n’est bien entendue pas si simple, ces dix questions, en lien avec l’éthique, et s’appliquant à toute la classe politique française, vous permettront peut-être d’affiner un peu votre propre analyse.

  1. Un(e) candidat(e) à la présidence de la République peut-il le rester en étant mis en examen par la justice de son propre pays ?
  2. Un(e) candidat(e) mis en examen peut-il en cas d’élection bénéficier d’une immunité présidentielle et s’affranchir pendant plusieurs années de la justice française et du principe d’égalité entre tous les citoyens ? 
  3. Un(e) candidat(e) peut-il le rester et être soutenu par des élus dès lors que sa déontologie personnelle est mise en cause ?
  4. Pourquoi le Conseil Constitutionnel n’a-t-il pas encore défini de critères précis pour pouvoir rejeter les candidatures de nature à porter atteinte aux institutions et aux valeurs de la République ?
  5. La légitimité du parquet national financier (PNF) peut-elle être remise en cause par des élus de la République et par une décision de justice ultérieure innocentant un candidat poursuivi ?
  6. Quelles sont les relations entre la Haute Autorité de Transparence de la Vie Publique (HATVP) et le parquet national financier ? Quels sont les niveaux d’indépendance réelle de ces deux organismes ?
  7. Pourquoi la responsabilité civile ou pénale des dirigeants de certains médias est-elle si rarement engagée, comme par exemple dans le domaine du secret de l’instruction ?
  8. Les politiciens sont-ils correctement conseillés pour assurer leur défense médiatique ? 
  9. Enfin, pourquoi les responsables et militants des partis politiques maintiennent-ils leur confiance et leur soutien dans des leaders sans être en position de contrôler leur intégrité, acceptant les atteintes portées à leurs partis politiques et les valeurs défendues ?
  10. Le nouveau Président de la République, son gouvernement et les nouveaux parlementaires doivent-ils prendre des mesures pour éviter qu’un tel fiasco ne se reproduise ?  

Je reste bien sur à votre disposition pour vous apporter des précisions sur les points qui viendraient à manquer d’explications.

Vous souhaitez être informé des publications de ce blog ? C’est tout simple il vous suffit de vous inscrire à sa newsletter :

 

 

Laisser un commentaire