Déontologie dans les affaires publiques : L’incroyable laxisme des élites françaises

Déontologie dans les affaires publiques : L’incroyable laxisme des élites françaises

Par : -

Déontologie dans les affaires publiques : L’incroyable laxisme des élites françaises

Déontologie dans les affaires publiques : L’incroyable laxisme des élites françaises

En matière de déontologie dans les affaires publiques dont politiques, deux des clés sans lesquelles aucun changement n’est possible sont le courage et l’autorité.

C’est en particulier ce courage qui permet à un élu d’un parti politique, ou un haut fonctionnaire, de dénoncer des pratiques illégales ou immorales.

Mais c’est aussi l’autorité qui permet aux mêmes élus et hauts fonctionnaires d’initier et de conduire les procédures, souvent internes aux organismes auxquels ils font partie, et qui permettront de sanctionner et d’écarter les personnes qui viendraient à porter atteinte aux lois de la république et à l’éthique.

Déontologie

Déontologie

Pourtant, force est de constater que ces décideurs, qui prônent en permanence des valeurs éthiques, d’autorité et de lutte contre le laxisme en particulier, sont les derniers à appliquer ces préceptes à l’intérieur des structures dans lesquelles ils évoluent, et tout particulièrement vis à vis de leurs responsables.

Dans le domaine de la déontologie, tous les partis politiques et toutes les institutions et structures privées peuvent être concernés par ce laxisme ambiant qui s’explique bien entendu par de nombreuses raisons dont le corporatisme dont bénéficient certaines élites.

En matière d’éthique, tout comme de respect des lois de la république, le silence vaut complicité et le corporatisme dans les affaires publiques mais également privées tue à petit feu l’état de droit et par voie de conséquence les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité.

En attendant mieux, avec peut-être une nouvelle génération d’élites, il ne reste qu’à espérer que la jeunesse de France choisissent ses exemples avec le plus grand discernement possible.

Espérer un mieux avec une nouvelle génération d’élites c’est un peu comme attendre le messie. Sans barrières ni règles strictes et incontournables, comme le mouton qui mange immanquablement l’herbe du voisin, l’homme va toujours chercher à « s’arranger ». Seule une organisation très stricte et très contrôlée de la vie politique peut garantir un fonctionnement équitable et honnête.

2 commentaires

Laisser un commentaire