Emmanuel Macron : « je veux moraliser et responsabiliser la vie publique »

Programme Macron

Emmanuel Macron : « je veux moraliser et responsabiliser la vie publique »

Le candidat à la présidentielle Emmanuel Macron a rendu publiques, via son programme, les grandes lignes de ses propositions pour moraliser et responsabiliser la vie publique.

Ses propositions, qui ont vocation à être intégrées dans une grande loi de moralisation de la vie publique sont au nombre de 5 et apparaissent malheureusement bien insuffisantes et sans innovation par rapport aux enjeux.

1. L’interdiction pour les parlementaires d’exercer des activités de conseil parallèlement à leur mandat, pour mettre fin aux conflits d’intérêts. Toutes les indemnités seront soumises à l’impôt.

Cette disposition existe déjà puisqu’il est interdit pour un parlementaire d’exercer des activités de consultant. Ou alors ce point mérite davantage d’explications. De plus, cette première proposition est loin d’être la plus importante.

2. L’interdiction de toute embauche par un élu ou un ministre d’un membre de sa famille.

Cette mesure qui surfe sur l’actualité, c’est le moins que l’on puisse dire, semble peu opportune car ce n’est pas tant l’emploi d’un membre de l’entourage familial qui pose problème que le caractère anormal du montant de certaines rémunérations ou tout simplement le processus de recrutement. Cette disposition pourrait de plus être particulièrement discriminatoire.

3. L’interdiction du cumul de plus de trois mandats identiques successifs

J’avoue ne pas comprendre cette phrase puisque la notion de cumul n’est en général pas associé à une durée. 

moralisation vie publique par Macron
Propositions pour moraliser la vie publique (programme de campagne de M.Emmanuel Macron)

4. L’interdiction pour tous les détenteurs d’un casier judiciaire (niveau B2) de se présenter à une élection.

Cette idée fait déjà l’objet de propositions de lois déjà existantes et doit être un prérequis indispensable à l’exercice d’une fonction élective. Pour autant, elle doit être clairement explicitée pour être réaliste (types d’élections concernées, catégories de condamnations, durée d’interdiction, etc.) .

4. La suppression du régime spécial des retraites des parlementaires. Ils seront rattachés au régime général.

Mesure qui s’intègre dans une proposition plus large, n’a que peu de rapport avec la moralisation de la vie publique.De plus, M.Macron envisage la création d’un système universel de retraite, et non de maintenir le régime général actuel. Ce point mérite davantage d’explications.

5. La présentation, par le président de la République, de son bilan national et européen une fois par an devant le congrès.

Cette proposition est d’ordre politique et non de moralisation de la vie publique. De plus, les parlementaires ont toutes les informations disponibles pour évaluer le bilan d’un président et ne l’élisent pas.

Pour en savoir plus : https://storage.googleapis.com/en-marche-fr/COMMUNICATION/Programme-Emmanuel-Macron.pdf

1 Commentaire

  1. Ping : France : Avoir un casier judiciaire pour être un élu de la République toujours autorisé - Vigie Citoyenne

Laisser un commentaire