Attention danger ! François Fillon oppose le peuple de France au peuple de France

Francois Fillon

Attention danger ! François Fillon dresse les français les uns contre les autres

Dans de nombreuses affaires politico-financières, il est fréquent que les politiciens poursuivis par la justice utilisent le suffrage des électeurs pour garder leurs mandats, fonctions, et donc continuer de bénéficier des protections associées durant les procédures judiciaires, dont financières ou en terme d’immunité.

Dans l’emblématique cas du candidat LR à la présidentielle 2017 M.François Fillon,et qui vient d’ailleurs de voir l’enquête le visant avec des membres de sa famille être élargie à des faits de «faux et usage de faux» et d’«escroquerie aggravée», et son suppléant mis en examen, ce constat prend une toute autre dimension.

En effet, M. Fillon, s’en remet au suffrage universel du peuple de France et en appelle aux électeurs pour lui offrir la possibilité de devenir le Président de la République Française alors qu’il est mis en examen par la justice de son propre pays.

Et cette justice, il n’a eu de cesse d’en remettre en cause la légitimité et l’indépendance, et a publiquement et volontairement porter atteintes à d’autres institutions de la République (parquet financier, etc.) et très récemment le Président de la République en personne.

M. Fillon oppose ainsi le suffrage universel à l’Etat de droit dont les juges sont responsables de la bonne application. Ces mêmes juges ne sont pourtant pas des électrons libres qui font ce qu’ils veulent. Les juges ne font qu’instruire des enquêtes sur des fondements prévus par les lois françaises votées par les parlementaires français, et tout particulièrement les députés dont M. Fillon fait d’ailleurs toujours parti.

Les députés élus au suffrage universel seraient-ils moins légitimes que le Président de la République ? Le peuple français qui élit les députés serait-il moins légitime que celui qui élit le Président de la République ?
Drapeau français
Drapeau français
En se maintenant en position de candidat à la présidentielle sous l’étiquette LR/UDI, et même en restant député, M.Fillon, dont les chances d’être élu restent néanmoins réelles, oppose le suffrage universel à l’Etat de droit, et donc les français contre les français.

 

En réalité, jamais un politicien n’aura repoussé aussi loin les limites de l’indécence, et ses soutiens politiques, pris en tenaille entre leurs convictions politiques, morales, et surtout leurs intérêts personnels, sont désormais directement en position de prise de responsabilités devant les français et la communauté internationale.

 

L’affaire Fillon, quelque ce soit son épilogue, est un réel désastre pour le pays et chaque français doit bien comprendre les enjeux et surtout les conséquences de tous ces scandales sur sa vie quotidienne.

Source photo

 

 

2 commentaires

  1. lacaze Patrick Répondre

    la façon dont vous présentez les choses retourne le problème. En effet ce sont les lois de la république qui protègent exagérément les hommes politiques qui doivent être mises en cause et par boutade qui doivent être mises en examen. Tous les députés ont des casseroles donc je ne pense pas qu’on puisse balancer la valeur étique d’un ministre, d’un présidentiable, d’un président en exercice à l’aune de la valeur étique d’un député. On se souvient du maire de Toulon et l’affaire de la maison des technologies, le maire de Nice qui fuit en Amérique du sud, ou plus récemment l’affaire Cahuzac, maire de Villeneuve sur Lot qui jure les yeux dans les yeux et la main sur le cœur. Tous ces gens élus et réélus malgré leurs condamnations. Sans oublier Ferdinand Bernhard donc le règne est particulièrement . . . Hard. Son ami maire du Castellet n’est pas mal non plus. Noir à Lyon, Cupillard à Huez, . . . Les lois permissives sont votées dans la plus totale indifférence du peuple qui se réveille une fois tous les 5 ans et ensuite retourne à sa torpeur, après avoir élu n’importe qui au hasard. L’avenir nous dira ce que vaut réellement le président Macron.

  2. paulo83 Répondre

    Les citoyens ont les élus qu’ils souhaitent avoir. On ne peut plus dire qu’ils ne savaient pas…

Laisser un commentaire