En France, le parti politique Les Républicains propose un élu mis en examen pour rester député

En France, le parti politique Les Républicains propose un élu mis en examen pour rester député

Par : -

En France, le parti politique Les Républicains propose un élu mis en examen pour rester député

En France, le parti politique Les Républicains propose un élu mis en examen pour rester député

C’est avec un certain effarement mais sans surprise, que j’ai appris aujourd’hui, comme tous les français, que le parti politique Les Républicains, dont M. Nicolas Sarkozy est le président et M. Christian Estrosi le président de la commission nationale d’investiture, avait validé la candidature de M.Patrick Balkany, député-maire de la ville de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), comme postulant à la députation pour un nouveau mandat en 2017.

Malgré ses mises en examen pour fraude fiscale, blanchiment de fraude fiscale, corruption passive et déclaration mensongère, M. Balkany voit ainsi dans son parti un soutien politique sans faille.

Je ne sais en revanche pas si les 8 députés varois sortant de mon département, tous du parti politique de M. Balkany, mais aussi les nouveaux candidats, des différents partis politiques (Nouvelle Donne, PS, FN, Nous Citoyens, FDG, etc) approuvent cette décision.

Balkany

En matière d’éthique politique, il me semble important de rappeler que la force de l’exemple est l’une des valeurs républicaines fondamentales. En commençant par l’exemplarité du chef.

Lien 

il me semble qu’il y a un proverbe asiatique qui dit que le poisson pourrit en commençant par la tête. Le plus effarent de cette histoire est à venir : combien d’êtres humains doués de raison vont voter pour lui ? ? ? Si le bon peuple marche dans ce déni d’éthique démocratique les groupes politique auraient tord de se priver. Peut-être aussi que ce monsieur n’a pas fait que ça et que ses frères et sœurs lui doivent allégeance. On se souviens que MAM avait en son temps déclaré à la télé que les Tunisiens devaient cesser de lutter contre leur Tyran le gentil Ben Ali, car elle venaient de lui faire envoyer des wagons entiers de matériel anti-émeutes es qualité ministre de la France, prétendument patrie des droits de l’homme. Quand on en est là ! Et que ça passe et repasse à la télé dans l’indifférence presque totale. Et la revoilà qui vient à la télé nous donner des leçons de gouvernance. cordialement Péhel

bonjour
Pour les plus évolués d’entre eux c’est vrai, mais on vient de le voir avec le Brexit, une bonne part des personnes votent pour des schémas appris depuis leur enfance et leur adolescence et ont le plus grand mal à se remettre en cause. Les êtres humains fortement socialisés et donc fortement embrigadés, cloisonnés, ne souhaitent pas se remettre en cause. Ils préfèrent choisir le camp de la cécité qui conduit facilement au négationnisme comme par exemple les vieux communistes, Simone Signorée mais aussi les gens du peuple, les sans grade, qui refusent de reconnaître que Georges Marchais était une personnalité trouble financée par Moscou pour détruire les usines françaises. Ce n’est qu’un exemple. Globalement quand ça va mal c’est le repli sur soi, sur son passé, qui prédomine, alors que c’est l’inverse qu’il faudrait faire par le simple constat que ce sont les peuples neufs comme l’Asie, qui sont en mouvement et que c’est cet élan qui pose problèmes aux vielles nations repliées sur leurs avantages acquis qu’ils souhaitent voir perdurer même quand les caisses sont vides. ces réflexes de repli sont d’autant plus exacerbés que les politiques les trahissent. La question devient  » à qui se fier » et comme la réponse est plus que floue il ne reste plus que le repli sur soi.
Les hommes politiques peuvent comprendre que leur meilleur arme dans ces conditions de perte de confiance c’est « le retour à la vertu » . Comme on dit dans la Royal « put out your hands » . Pehel.

Non, nn – les Français votent pour des personnes qu’elles connaissent – je ne suis pas certain de la confiance placée en ces personnes – juste des votes ‘par habitude’ pour ceux qui votent.

il reste à identifier les moins pires ou pourquoi pas les bons. A Bandol j’avais identifié Jean Paul Joseph et j’ai aidé peu que peu à son élection. C’est toujours ça de pris en faveur de la démocratie. On peut rêver d’une « vigie citoyenne » qui aiderait les citoyen à choisir, non pas sur des critères politiques mais sur des critères éthique. Un genre de « que choisir » ou de « 60 millions de consommateurs » avec un barème étique et une note sur 20 ou des ? quand on ne sait pas. Pour certains comme Ferdinand Bernard ou le maire du Castelet un listage des affaires en cours et des affaires passées. Sans porter de jugement, juste pour mémoire. Cordialement Péhel.

7 commentaires

Laisser un commentaire