CNDP : Encore des parlementaires (PS/LR) qui oublient de déclarer des fonctions ?

CNDP : Encore des parlementaires (PS/LR) qui oublient de déclarer des fonctions ?

Par : -

CNDP : Encore des parlementaires (PS/LR) qui oublient de déclarer des fonctions ?

CNDP : Encore des parlementaires (PS/LR) qui oublient de déclarer des fonctions ?

Il y a à peu près 1 mois de cela, après avoir rédigé un article sur les chartes de déontologie de la Commission Nationale du Débat Public (CNDP), dont la dernière était très récente, je me suis dit que tout naturellement, l’appartenance à cette autorité administrative des deux parlementaires cités dans la composition de sa commission aurait été précisée sur les déclarations d’intérêts des parlementaires,mais aussi que le CNDP avait assuré un contrôle de ces documents de base en matière de conflits d’intérêts.

Sauf erreur de ma part, les deux parlementaires concernés, le député PS de Maine-et-Loire M. Serge Bardy et la sénatrice (LR) des Alpes-Maritimes Mme Dominique Estrosi-Sassone n’ont pas déclaré cette appartenance dans les déclarations publiées sur le site de la HATVP, l’autorité de transparence de la vie publique.

Christian Leyrit

J’ai donc contacté directement via les mails précisés sur le site de la CNDP son président, M. Leyrit, afin de porter à sa connaissance ce dysfonctionnement qui me semblait anormal mais aussi à l’agence de communication gérant les relations presse de M. Leyrit, un ancien préfet.

N’ayant reçu de la part de la CNDP que quelques informations génériques accessibles sur leur site internet, mais ne répondant nullement à ma remarque concernant les parlementaires et leurs rémunérations, je porte donc à la connaissance du public l’absence d’appartenance au CNDP de ces deux parlementaires sur leurs déclarations d’intérêts.
Contactés par mails, je précise que ces parlementaires n’ont pas répondu.

Pour mémoire, la CNDP (Commission Nationale du Débat Public), autorité administrative française présidée par M. Christian Leyrit, s’était dotée le 6 avril 2016 d’une charte de déontologie pour ses membres afin de prévenir tout risque de conflits d’intérêts et garantir par conséquent transparence, neutralité et impartialité.
La Commission Nationale du Débat Public (CNDP) est une autorité administrative indépendante dont la mission est d’informer les citoyens et de faire en sorte que leur point de vue soit pris en compte dans le processus de décision de certains projets d’aménagement ou d’équipements (ex : aménagement du port de Bastia), mais aussi partie prenante dans le dossier de l’aéroport de Notre-Dame-Des-Landes. Pour résumer : « Vous donner la parole et la faire entendre ».

Pour en savoir plus sur les documents concernant cet organisme : https://www.debatpublic.fr/chartes-reglements

Faites ce que je dis mais ne dites pas ce que je fais. Merci pour les efforts que vous faites pour sauver ce qu’il reste de démocratie. On dit souvent : voyagez à l’étranger et vous verrez par comparaison que la France est une vraie démocratie. Drôle de raisonnement qui conçoit que, puisque c’est pire dans certains « ailleurs », la France peut être une république bananière qui s’enorgueillie de plus de 600 députés qui n’ont de cesse de créer toutes sorte de commissions d’étude dont la principale fonction est de leur verser des primes, tout en protégeant les lobbys qui les financent sous le manteau. Une France qui soutient les dictatures arabes, africaines, jusqu’à la légion d’honneur pour le roi du Maroc ! ça veut dire quoi honneur ? Une France qui encourage Israël dans ses folies expansionnistes permanentes au nom d’un Dieu dont chacun sait bien que ce n’est qu’un concept inventé qu’on met à toutes les sauces. France pays des droits de l’homme ? Mon œil !

2 commentaires

Laisser un commentaire